L’histoire de l’alliance

© arabiaweddings.com

L’alliance est quasiment indissociable au mariage. Pour savoir pourquoi, retraçons l’histoire de ce bijou symbolique.

Origine des alliances

Les premières alliances auraient apparu à l’époque de l’Antiquité romaine où elles étaient utilisées pour sceller l’union d’une femme et d’un homme. À cette époque, elles faisaient office de contrat. Si à l’origine, les anneaux utilisés étaient rudimentaires, ils ont beaucoup évolué depuis. Au fil du temps, des pierres précieuses, notamment le diamant, ont apparu. La forme des bagues s’est élargie et les métaux aussi ont évolué avec l’or dans toutes ses déclinaisons (jaune, blanc, rose) et l’argent comme étant matériaux les plus privilégiés. Il arrive souvent que les deux métaux soient combinés pour une composition beaucoup plus élaborée. Aujourd’hui, les bagues d’alliance sont devenues de véritables bijoux de mode qui n’a rien perdu de son symbolique. De saison en saison, elles changent de style. Jusqu’au début des années 2000, l’anneau était fin puis il s’élargit petit à petit. De même, il est passé d’une couleur unique vers un bijou bicolore. Certains modèles agrémentés de diamants.

Alliances, un bijou symbolique

L’alliance représente plus qu’un simple bijou en or. La forme circulaire de la bague symbolise l’harmonie, l’union éternelle et la fidélité. Échanger des alliances est alors un acte d’engagement et d’amour. Cela ne doit pas se faire à la légère. Ornée d’un ou plusieurs diamants, une pierre précieuse connue comme indestructible, la signification de la bague hors du commun est renforcée.

Il faut savoir aussi que ce n’est pas par hasard que l’on porte l’alliance à l’annulaire gauche. C’est parce que le cœur se trouve sur le côté gauche du corps. Donc, la main gauche symbolise l’amour et les sentiments. Pendant l’Antiquité, les Grecs pensaient qu’une veine de l’annulaire gauche est directement reliée au cœur.

Au moment de choisir leurs alliances, beaucoup de futurs mariés décident de personnaliser leurs bagues en y gravant un message d’amour ou une phrase courte exprimant leurs sentiments.

Publicités

Quels cadeaux offrir à ses témoins ?

© mademoiselle-dentelle.fr

Comme vos témoins ne sont pas des invités ordinaires, il convient de leur offrir un cadeau spécial, à la hauteur de leur contribution à la réussite de votre mariage. Spa, bijoux, bouteille de vin personnalisé, voici quelques idées pour vous inspirer.

Pour joindre l’utile à l’agréable, vous pouvez offrir à vos témoins féminins leur maquillage ou leur coiffure. Pour les hommes, vous pouvez offrir la coiffure également ou la boutonnière. Pour aller plus loin, vous pouvez leur offrir un soin complet dans un institut de beauté, une séance de massage ou une entrée au spa. Il est également d’usage d’offrir la robe ou/et le costume que les témoins porteront le jour du mariage.

Si vous souhaitez leur offrir un cadeau qu’ils pourront garder par la suite, vous pouvez offrir aux témoins femmes un charms en argent et aux témoins hommes une montre avec un message personnel gravé. Vous pouvez aussi offrir une flûte de champagne avec des inscriptions gravées, ou des stylos, etc.

Pour offrir à vos témoins quelque chose à déguster en plus de traditionnelles dragées, vous pouvez opter pour une bouteille de vin ou de champagne ou une boîte de chocolat que vous aurez personnalisé (une étiquette avec votre photo par exemple). Vous pouvez aussi confectionner un petit panier-cadeau avec les friandises de votre choix : macarons, chocolats, nougats, bonbons, etc.

Certains nouveaux mariés offrent à leurs témoins des produits de beauté ou de relaxation. L’idéal dans ce cas est de composer un panier personnalisé à y ajoutant les produits de son choix : crème hydratante, soin après-rasage (pour les hommes), sels de bain, savonnette, huile essentielle, etc.

Pour offrir un cadeau un brin exotique, vous pouvez offrir un objet de décoration venu d’ailleurs : poupées japonaises, bambous porte-bonheur, masque africain, etc. Bref, toutes les fantaisies sont permises.

 

Mariée : comment bien choisir son voile ?

©www.instantprecieux.fr

Le choix du voile, un des accessoires phares de votre tenue de mariée, ne se fait pas à la légère. Il doit en effet être en accord avec le reste de votre look, notamment votre robe de mariée. Conseils.

Quel voile pour ma robe de mariée ?

Il est de bon goût d’accorder son voile au style de sa robe de mariée. Alors, si votre robe est à la coupe épurée, vous pouvez quasiment tout vous permettre : voile entièrement en dentelle, en plumetis, ornements, etc. Si la robe est plutôt sophistiquée, le mieux est d’opter pour un voile nu ou bordée de satin. Si la découpe de votre robe se trouve au niveau de la taille ou juste en dessous de la poitrine, évitez de porter un voile qui arrive à cet endroit sous peine de casser votre silhouette.

Quelle longueur choisir ?

Comme beaucoup de mariées, vous pourriez être tentée de porter un voile de quelques mètres de longueur. Sachez toutefois que même si c’est joli pour les photos, c’est terriblement lourd à porter sur le sommet de la tête. Un voile long doit dépasser de 30 cm la robe de mariée. C’est plus raisonnable, d’autant plus qu’il est tout à fait possible de donner l’effet majestueux souhaité avec cette longueur. C’est particulièrement réussi avec une robe bustier ou décolleté. Si vous êtes de petite taille, préférez toutefois le voile court.

Les alternatives au voile

Une autre manière de porter le voile, c’est de le nouer sur le côté. Cela donne un look des Années folles. Inspirés de la mode des années 50, les voiles bonnets présentent l’avantage de mettre en valeur le visage de la mariée. De plus, ils sont faciles à poser. Le mini-vole ou le voile cage à oiseaux qui recouvre la partie supérieure du visage est une autre alternative au voile classique. Porter une voile fixé par une couronne de fleurs donne une allure de mariée bohème. Dernier conseil : au moment de l’essayer, prenez en compte le poids de l’accessoire, car vous le porterez plusieurs d’affilée.

D’autres conseils ici

Démarquez-vous avec une bague sur mesure…

© newquest.fr

Si vous avez envie d’avoir un look unique avec des bijoux sur-mesure, ou que vous voulez faire un cadeau personnalisé pour une occasion spéciale, il est possible de faire créer votre bijou, et particulièrement votre bague en argent pour votre femme, à l’occasion de votre demande en mariage…

La création d’un bijou sur-mesure est un véritable projet !

Pour que le joaillier-créateur sache exactement ce que vous souhaitez, l’idéal est de fournir votre propre dessin (attention à ne pas copier des pièces existantes, un vrai professionnel refusera d’exécuter des copies !)

Si vous avez une idée globale du design, mais du mal à la traduire en un croquis, sollicitez ses conseils. Même si vous n’avez que le thème, il vous aide à formaliser vos attentes et les traduire en un modèle exceptionnel qui tient compte de vos envies, de votre style, de votre personnalité. Outre la forme, précisez les dimensions, les matériaux à utiliser, les pierres.

Une fois le dessin réalisé, il réalise une maquette physique de l’objet en taille réelle ou une proposition graphique sur ordinateur afin que vous puissiez imaginer le rendu final. Prenez le temps de l’étudier sous tous les angles, chaque détail a son importance !

Enfin, lorsque vous avez confirmé votre accord, la phase de fabrication commence. Il vous faudra patienter environ 10 jours pour admirer le résultat, un peu plus si le modèle est plus compliqué.

Comment est fixé le prix d’un bijou sur-mesure ?

En même temps qu’il crée la maquette, le créateur établit le devis correspondant. Si ces deux étapes sont généralement gratuites, le coût de la fabrication peut être élevé.

D’une part, il inclut celui des matériaux ; plus ils sont purs, et les pierres qui l’agrémentent, précieuses et bien taillées, plus la note sera salée ! D’autre part, il y a le prix de la main-d’œuvre, fixée en fonction du nombre d’heures requis pour le travail, mais aussi le niveau de technicité exigé. Conclusion : petit budget, s’abstenir ! De nombreux bijoutiers imposent même un montant minimum.

Un bijou complètement neuf est trop cher pour vous ? Il existe des alternatives qui vous permettent d’avoir des bijoux inédits et de grande qualité sans vous ruiner. Proposez au créateur de racheter vos bijoux inutilisés ou cassés, cet or « recyclé » vous permettra de réduire le total à payer. Sinon, la restauration ou la modification d’une pièce ancienne sont une excellente piste ; il suffit de lui redonner un coup de neuf, d’ajouter, retirer ou remplacer quelques pierres, et vous voilà avec un bijou unique !

Comment choisir un solitaire ?

© isabel.com

Traditionnellement, la bague de fiançailles est un solitaire en diamant. Si vous n’êtes pas encore familier dans l’achat d’une telle pierre précieuse, vous aurez besoin des conseils suivants.

Les questions à poser au bijoutier

Le monde du diamant est strictement encadré par des codes et des lois. Chaque pierre possède ses caractéristiques techniques qui lui sont propres et qui lui servent de fiche d’identité. Au-delà de 0.4 carat, un diamant doit être vendu avec un certificat qui spécifie son poids, sa couleur, sa qualité et ses différentes spécificités. Au moment de l’achat, n’hésitez pas à demander ce certificat. Il faut tout de même savoir le lire. Pour vous éclairer un tout petit peu, la couleur de la pierre sera indiquée par une lettre qui va de D (la meilleure) à Z (la moins bonne). Beaucoup de diamants dans le commerce sont de qualité H. Ensuite, la pureté de la pierre est indiquée par des lettres allant d’IF à SI. Cette dernière est la qualité la plus répandue commercialement. Il faut savoir toutefois que ces données à relativiser, car lorsqu’on admire un joli bijou, on ne se pose pas de question sur les détails. L’important, c’est de choisir une bague de fiançailles que l’on aime. Cela dit, si vous êtes pointilleux sur la régularité de votre achat, vous pouvez demander au bijoutier si la pierre en question respecte le processus de Kimberley. C’est une certification internationale permettant que s’assurer que la pierre n’est pas vendue par un pays en conflit. De nos jours, la plupart des diamants vendus dans le commerce sont certifiés Kimberley.

Comment distinguer un faux d’un vrai diamant ?

Il n’est pas forcément nécessaire d’avoir un œil expert pour s’en apercevoir. L’éclat du diamant est si particulier et si dense qu’il est difficile de l’imiter. Un faux diamant a des couleurs trop prononcées en général.

Quel jonc choisir : or ou platine ?

La platine est appréciée pour plusieurs raisons. D’abord, c’est un métal, pas un alliage. Il est inoxydable donc il n’y a pas de risque qu’il change de couleur au fil du temps. Il ne provoque pas d’allergie et il est plus lourd et plus cher que l’or. Sa couleur blanche lui permet d’être associé avec d’autres bijoux comme un bracelet ou une paire de boucles d’oreilles argent. Ce qu’on lui reproche, c’est sa fragilité, car il est assez mou. Donc, il est possible qu’une grille se détache. Le mieux est de choisir une bague qui n’est pas 100 % platine.

Les accessoires indispensables de la mariée

© instantprecieux.fr

La tenue de la mariée est toujours complétée par des accessoires. Diadème, voile, chapeau, chaussures, étole, zoom sur les indispensables de la mariée.

Le voile, l’accessoire traditionnel par excellence

S’il y a un accessoire qui symbolise le mariage, c’est sans doute le voile. Selon la forme de la robe de mariée, il peut être long ou court. Généralement fabriqué en tulle, il sert à couvrir le visage de la mariée jusqu’à l’échange des consentements. C’est en ce moment-là que le nouveau marié le soulèvera pour embrasser la mariée.

Il faut savoir que le voile peut être remplacé par un chapeau, une simple couronne en fleurs, un diadème ou encore un bandeau.

Les chaussures : pour le confort avant tout

Il s’agit en premier lieu de se sentir confortable tout au long de la cérémonie et la réception. Donc, la hauteur du talon est le premier détail qui doit intéresser la future mariée. Comme peu de personnes peuvent tenir toute la journée sur une paire de stilettos de 12 cm, mieux vaut privilégier sa hauteur habituelle sous peine de souffrir le martyre le jour de son mariage. Les chaussures à talon plat ou à 4 ou 5 cm de hauteur sont plus raisonnables. D’ailleurs, les chaussures plates sont indémodables. Il est également conseillé de faire ses chaussures quelques semaines avant le grand jour.

Les gants : au choix

Dans les mariages traditionnels, la mariée a toujours les mains gantées. Ces derniers temps, ces accessoires phares d’autrefois sont devenus optionnels. Il faut cependant reconnaître que les gants apportent une touche chic et glamour à la tenue de la mariée. Ici, encore, le choix de la longueur se fait en fonction du style de la robe. Les gants courts iront bien avec une robe courte ou de style des années 50-60. Attention, ils ne sont pas très recommandés aux mains potelées. Ultra glamour, les gants longs seront parfaits avec une robe longue de style année 20-30, une robe princesse ou fourreau. Autre alternative intéressante, les mitaines sont de plus en plus tendance.

Le bouquet : l’indispensable

Il est quasiment impossible d’imaginer une mariée sans son bouquet. Les formes, les couleurs et la composition des bouquets se déclinent à l’infini. Le mieux est de l’assortir à sa robe.

Les bijoux, pour une touche élégante, mais discrète

Traditionnellement, la mariée ne porte pas beaucoup de bijoux, à part sa bague de fiançailles, un collier et des boucles d’oreilles.

 

Les différents types de matériaux pour les alliances

© lafianceedupanda.com

Même si la plupart des alliances sont en or, on en rencontre aussi d’autres qui dont fabriquées dans de différents matériaux tels que le titane, le platine ou l’argent. Voici un petit guide des métaux pour vous aider à bien choisir votre alliance.

L’or et ses déclinaisons

Jaune, rose, blanc, les alliances en or restent le choix préféré des futurs mariés. Il faut dire que l’or est un métal qui symbolise l’élégance et la pureté. Il faut savoir toutefois que l’or pur (24 carats) est très malléable donc trop fragile pour faire une alliance. L’idéal est de choisir un or de 18 ou 14 carats. En ce qui concerne la couleur, l’or jaune est composé de 75 % d’or pur et de 25 % de cuivre et d’argent répartis dans la même proportion. L’or blanc, que l’on appelle aussi or gris, est composé de 75 % d’or et de 25 % de cuivre, argenté et parfois de palladium. Il est ensuite recouvert de rhodium qui a tout de même tendance à disparaître au fil du temps. Mais rassurez-vous, il est possible de revenir chez le bijoutier pour un nouveau bain de rhodium. L’or rose quant à lui se compose de 75 % d’or, 5 % d’argent et 20 % de cuivre. Enfin, l’or bleu est tout simplement un alliage d’or et de fer.

Les autres métaux

À cause de leur apparence très similaire, il est très facile de confondre une bague en or blanc avec une bague en platine. Pour faire la distinction, il faut regarder le sigle gravé à l’intérieur de la bague. Si vous voyez Pt950, cela veut dire qu’elle est en platine. Le sigle Pt750 en revanche indique que l’alliance est en or blanc. Plus résistant et plus lourd que l’or, le platine symbolise le luxe et la longévité. Il est aussi le métal le plus cher.

Le titane et l’argent sont des métaux de plus en plus utilisés dans la fabrication des bijoux et des alliances.

Les superstitions sur le mariage

© lafianceedupanda.com

Les mariages sont célébrés de différentes manières selon les religions et les cultures, entre autres, mais il existe tout de même des rituels qui sont basés sur la superstition. Voici un petit florilège des croyances sur le mariage.

Le fiancé ne doit pas voir sa future épouse avant la cérémonie

C’est une tradition qui date de l’époque où les mariages étaient encore arrangés entre les deux familles. L’homme n’était pas autorisé à voir sa future épouse afin d’éviter qu’il change d’avis au dernier moment.

Une pluie de riz sur les nouveaux mariés à la sortie de l’église

Le lancer du riz symbolise la fertilité et la prospérité pour les nouveaux mariés. Cette tradition remonte à très longtemps, où le rite païen consiste à lancer une pluie de graines sur les jeunes mariés, graines dont la fertilité et la force leur seraient automatiquement transmises. Aujourd’hui, le riz est souvent remplacé par les confettis ou les pétales de rose.

Accessoires et bijoux de la mariée : du neuf, du vieux, d’emprunté et du bleu

Cette coutume remonte à l’époque médiévale où porter quelque chose de neuf le jour de son mariage attire la chance, quelque chose de vieux rappelle sa vie d’avant, quelque chose d’emprunté pour marquer la confiance et l’amitié et un accessoire de bleu pour garantir la fidélité entre époux. En général, ce sont les bijoux que l’on porte dans ces cas. Il n’est donc pas rare que la mariée porte le collier de sa grand-mère, un bijou de sa meilleure amie comme un bracelet en argent par exemple, et une bague de fiançailles neuve.

Des bruits et de la musique pour chasser les mauvais esprits

La coutume veut qu’à la sortie de l’église, on forme un cortège derrière les mariés. Tout au long de trajet, on klaxonne, on applaudit et on fait du bruit pour chasser le mauvais sort.

Choisir les alliances

© pratique.fr

Née d’une tradition qui date de l’antiquité romaine, l’alliance reste le symbole ultime du mariage, du moins en Occident. C’est donc tout à fait naturel que son choix mérite la plus grande réflexion. Conseils.

Bague avec ou sans pierres ?

De nos jours, la bague d’alliance sertie de pierres est très tendance. Il faut reconnaitre qu’elle brille beaucoup plus qu’une bague entièrement en métal. En général, les personnes qui optent pour les alliances avec pierres choisissent le diamant qui a le mérite de symboliser l’éternité. En revanche, ceux qui aiment les bijoux discrets opteront volontiers pour les alliances sans pierre. De plus, les bagues avec pierres sont plus fragiles que les modèles entièrement en métal.

Quel alliage choisir ?

Les alliages les plus utilisés sont l’or jaune, l’or blanc et le platine. Certaines femmes ont une préférence pour l’or rose qui est très féminin. Il faut dire que l’or rose convient très bien aux femmes au teint clair et c’est une matière qui apporte douceur et féminité. Pour les hommes, c’est surtout l’or jaune, l’or noir ou le platine que l’on préfère. En plus d’être hautement résistants, l’or jaune et le platine sont intemporels. L’or noir quant à lui a la particularité d’apporter une touche masculine au style de l’alliance.

Alliance en or : quel titrage choisir ?

Blanc, rose ou jaune, la qualité de l’or utilisé pour fabriquer des alliances est généralement de 18 carats. Il est plus résistant que l’or de 24 carats, l’argent ou encore le plaqué or. De plus, cette qualité d’or exige moins d’entretien.

Quelle forme d’anneau choisir ?

En dehors des bagues avec pierre, il existe trois types d’anneaux qui se déclinent dans différentes tailles. Il y a d’abord le jonc rond qui est un anneau de forme sphérique. C’est une bague qui convient particulièrement aux femmes à cause de la douceur que cette forme évoque. C’est aussi un style assez original, élégant et souvent apprécié des connaisseurs en bijoux, car considéré comme noble. Il faut savoir toutefois que ce type de bague offre moins de confort que les autres en raison de son jonc rond. Ensuite, il y a les anneaux en demi-jonc qui sont les plus populaires. Ces anneaux sont bombés au-dessus, mais plats côté doigt, ce qui les rend confortables à porter. Intemporelles, classiques et populaires, ces alliances vont aussi bien aux femmes qu’aux hommes. Enfin, il a l’anneau dit ruban qui est entièrement plat. Ce modèle d’alliance plaît particulièrement aux hommes. Il est confortable.

Faut-il choisir la même alliance pour le couple ?

Aujourd’hui, de plus en plus de couples optent pour des modèles différents. Cependant, les mariés encore très attachés à la tradition sont encore nombreux à opter pour le même modèle d’alliance pour l’homme et la femme. Notons que certains couples optent pour le même modèle d’alliance, mais avec des matériaux différents pour l’homme et pour la femme.

Faut-il assortir l’alliance à la bague de fiançailles ?

En premier lieu, c’est une question de goût. Vous pouvez par exemple choisir une alliance dans le même métal que la bague de fiançailles si vous recherchez l’harmonie. Il est tout de même conseillé d’opter pour un anneau sans pierre si la bague est déjà bien travaillée. Si vous aimez les bijoux sertis, rien ne vous empêche de choisir une alliance ornée de pierre. Cela dit, rien ne vous empêche de choisir une alliance totalement différente de la bague de fiançailles, que ce soit en termes de métal ou du style.

Quid de la gravure ?

Traditionnellement, les alliances sont toujours gravées. En général, ce sont les prénoms des époux qui sont gravés à l’intérieur. Cependant, de plus en plus de personnes préfèrent mettre des mots un peu plus personnels qui ont une signification spéciale pour le couple.

Choisir la bague de fiançailles…

Le choix d’une bague de fiançailles ne se fait pas au hasard. Outre le goût personnel de chacun, plusieurs paramètres sont à prendre en compte. Le guide de bien choisir.

Quel est mon budget ?

C’est la première question qui doit venir naturellement lorsqu’on se prépare à l’achat d’une bague de fiançailles. Il faut dire de que le coût d’un tel bijou peut facilement aller de quelques centaines d’euros à plusieurs milliers. Une fois le budget déterminé, il sera plus facile de choisir le métal, la pierre, la taille de celle-ci et le poids.

Quel style de bague de fiançailles dois-je choisir ?

Le but ici est de choisir une bague qui va plaire à l’intéressée. Observez donc son style et ses bijoux. Est-ce qu’elle aime les bijoux discrets ou plutôt les extravagants ? Et comme en matière de style, les bagues de fiançailles se déclinent à l’infini, mieux vaut être sûr de son choix. Épure, graphique, art déco, choisissez selon le style de votre future épouse.

Quelle pierre ornera la bague ?

Dès qu’il s’agit d’une bague de fiançailles, c’est au diamant que l’on pensera en premier. Il faut dire que la reine des pierres est quasi indissociable des bagues de fiançailles. Cela dit, pour des raisons financières ou autres, vous pouvez très bien opter pour une autre pierre précieuse. L’élue de votre cœur pourra être tentée par une tourmaline rose ou une tsavorite verte ou encore un saphir bleu, qui sait ? Il existe sur le marché un grand choix de pierres fines parmi lesquels vous pouvez choisir : quartz, citrine, péridot, zircon, etc. Attention, au moment de choisir votre pierre, n’oubliez pas les règles des 4C, c’est la dire la couleur, la pureté (clarity), la taille (cut) et le caratage. Sachez qu’une teinte subtile même avec quelques petits défauts est toujours préférable à une couleur médiocre. Un diamant qui a beaucoup d’inclusions aura moins de valeur que celui qui en a très peu. En ce qui concerne la taille, chaque pierre est taillée de manière à rehausser sa beauté. Tailles coussins, ovale, poire ou encore brillant, le choix est ici une question de goût. Enfin, les carats indiquent le poids d’une pierre. Plus il y a de carats, plus cher sera forcément la pierre puisqu’elle sera plus lourde.

Or, argent, platine ou autre, quel métal choisir ?

Ici encore, vous devez vous fier aux goûts de votre future femme en observant les bijoux qu’elle porte. Est-ce qu’elle aimerait plutôt une bague en argent ou en or jaune ? Si tous ses bijoux sont en argent par exemple, vous pouvez être sûr qu’une bague de fiançailles du même métal lui plaira. Au moment de l’achat, vous devez prêter attention non seulement à la couleur du métal, mais aussi au poinçon. Au-delà d’un certain poids en effet, les métaux doivent être poinçonnés.

Quel montage et quelle taille choisir ?

La ou les pierres peuvent être placées de façons différentes sur la monture d’une bague. C’est d’ailleurs le montage qui caractérise l’architecture du bijou. Donc, pour les bagues de fiançailles, le choix classique restera le solitaire. Cela dit, il y a aussi le montage en solitaire épaulé où la pierre principale est entourée d’autres pierres de plus petite taille bien entendu. Ici, il n’y a pas de règle. Vous choisirez en fonction de votre goût.

En ce qui concerne la taille, l’idéal est de lui emprunter, mine de rien, une de ses bagues. Mais si vous n’y arrivez pas, sachez que le bijoutier pourra toujours corriger la taille de la bague en cas de besoin.