Comment choisir sa coiffure de mariée ?

© : Pinterest

Être la plus belle le jour de son mariage est une priorité pour toutes les futures mariées. Après le choix de la robe, celui de la coiffure figure en seconde position de la liste des choses à faire.

La coiffure de ses rêves

Le mariage est un sujet passionnant pour toutes les femmes qui se sont imaginées vêtues et coiffées comme une princesse depuis l’enfance. Lorsque le jour J s’approche, chacune a plus ou moins développé l’idée de la coiffure qu’elle aimerait porter ce grand jour. L’idéal, c’est d’en parler avec son coiffeur qui saura être à l’écoute et conseiller ce qu’il y a de mieux pour s’accorder avec son style, la robe, etc.

Les dernières tendances

Beaucoup de futures mariées épluchent les pages de magazines, écument les blogs de mariage et les programmes télévisés dédiés à la question pour dénicher « LA » coiffure parfaite. Certaines n’hésitent pas à s’inspirer des tendances aux États-Unis ou à l’Angleterre pour s’inspirer. Il faut dire que les pays anglo-saxons sont plutôt en avance sur les tendances de la mode. Alors, l’année 2013 par exemple, la mode était aux couronnes de fleurs, à la coiffure bohème ou vintage et aux accessoires imposants. Cela dit, le chignon reste encore le grand classique.

Quid des cheveux courts ?

Il n’est pas nécessaire d’avoir de cheveux longs pour porter une belle coiffure de mariée. L’important est de connaitre son style, ce qui permet d’imaginer une coiffure privilégiant le volume ou quelques crans pour un look plus rétro. Et si la mariée tient absolument à arborer un chignon de princesse sophistiqué, il est toujours possible d’ajouter des extensions à clip.

Choisir sa coiffure selon la forme de son visage

Celles qui ont le visage rond peuvent tout se permettre. C’est le style de visage qui peut arborer sans le moindre problème de chignon haut, ou même la coque pour un look plutôt rock’n roll.

Pour un visage ovale ou long, un chignon de nuque assez grand pour être visible de face sera très bien. L’idéal reste le chignon sur le côté.

Pour un visage triangulaire, vers le bas, mieux vaut éviter le volume sur le haut. On peut opter pour un chignon de nuque ou porter ses cheveux lâches. Si au contraire, votre visage est triangulaire vers le haut, choisissez alors un chignon avec des volumes sur le haut ou sur les côtés.

Comme le visage rond, le visage rectangulaire est celui auquel presque tous les styles de coiffure iront. Il suffit de lâcher quelques mèches pour arrondir les angles.

Retrouvez de nombreuses idées de coiffure sur Pinterest : http://www.pinterest.com/occasionmariage/coiffure-de-mariee/

Mariage : les dates clés du retro planning beauté

Remise en forme, soins du visage, soins des cheveux, n’attendez pas le dernier moment pour vous occuper de vous. Voici un récapitulatif des préparations à faire en amont pour être au top de sa forme le jour de son mariage.

©weddinglife.fr/

Trois mois avant le mariage

Entre les réservations, la liste des invités et la préparation du menu, il est difficile de ne pas se stresser. Et pourtant, tout est juste une question d’organisation. Trois mois avant le jour J, commencez à faire attention à votre ligne. Si vous avez quelques kilos en trop, pensez à vous prendre en main au plus tôt. C’est aussi l’occasion idéale pour faire une cure détox. Consommez des légumes frais, des fruits et de la viande blanche et hydratez-vous bien. Si possible, mettez-vous au sport si ce n’est pas encore le cas. Sans se fixer des objectifs fantaisistes, vous pourrez être en forme et radieuse le jour de votre mariage.

C’est aussi le moment idéal pour commencer à vous occuper de vos cheveux. Vous pouvez éventuellement faire une cure de compléments alimentaire à la gelée royale ou à la levure de bière. Pensez à passer de temps en temps chez le coiffeur pour rafraîchir vos pointes.

Deux moins avant le mariage

Comme vous avez commencé à prendre soin de vos cheveux, il est temps maintenant de réfléchir à votre coiffure de mariée. Deux mois avant le grand jour, vous pouvez déjà faire des essais avec des professionnels qui sauront par la même occasion vous guider. Même s’il n’y a pas des règles strictes, des choix judicieux mettront en avant votre beauté. Pour un ensemble harmonieux par exemple, optez pour un chignon de danseuse ou des cheveux lâchés si vous avez un visage allongé. Pour un visage triangulaire, le mieux est de porter un chignon plaqué ou une queue de cheval tandis qu’un visage rond sera mis en valeur avec un chignon haut pas trop volumineux et quelques mèches. Si votre visage est plutôt carré, préférez un chignon flou ou bouclé avec quelques ondulations au niveau des mâchoires. Si vous avez un visage ovale, vous n’aurez aucun souci à choisir votre coiffure, car tout ira.

Profitez de ces essais pour choisir vos accessoires cheveux (headband, pics, barrettes, etc.).

Un mois avant l’événement

C’est le moment idéal pour faire des essais auprès de maquilleurs professionnels. Vous pouvez aussi tester vos propres idées de maquillage.

La dernière semaine avant le mariage

Pour être sûre d’avoir une peau douce et rayonnante, faites un gommage et un masque 5 jours avant l’événement. Vous avez le choix entre tout faire vous-même ou allez dans un institut de beauté.

Trois jours avant le grand jour, passez chez l’esthéticienne pour une épilation parfaite.

Deux jours avant le jour J, prévoyez une séance de manucure et pédicure.

Quelles sont les différents méthodes de sertissage ?

© : gemmyo.com

Pour créer votre bijou sur-mesure serti de pierres, connaître les différentes techniques de sertissage et leurs avantages respectifs peut vous être utile. Cet article offre une présentation succincte des procédés les plus courants.

Le serti griffes

Cette méthode est la plus fréquemment utilisée, en particulier sur les alliances et bagues de fiançailles. Le principe consiste à enserrer la pierre et lui assurer un maintien solide entre des griffes (trois, quatre ou six) aux extrémités rondes, ovales ou pointues, plates ou avec des coins. La pierre étant surélevée par rapport à l’anneau, elle capte parfaitement la lumière et brille de mille feux.

Le serti chaton

Avec ce système très ancien, c’est une bande de métal qui assure la fixation de la gemme, parfois en la recouvrant en partie, parfois complètement. Il convient notamment pour les pierres ovales ou rondes, et fait ressortir les contours du bijou. En outre, mettant les coins, le feuilletis et le pavillon de la pierre, à l’abri des chocs, il est idéal pour les personnes très actives.

Le serti clos

Inspiré du serti chaton, le serti clos consiste à loger la pierre dans un trou de forme conique creusé directement dans le bijou, lui offrant une protection optimale. Et bien qu’étant incrustée, la pierre n’est pas totalement recouverte ; aussi, la brillance apportée par la lumière par sa partie supérieure accentue l’élégance de l’aspect général uniforme et lisse.

Le serti pavé ou pavage

Cette technique concerne de nombreuses pierres destinées à former un « tapis » grâce à un positionnement en rangs serrés, les petites billes du métal de la monture étant les seules séparations, et à la fois le dispositif de maintien. Cet assemblage en pavé, renforçant l’impression de grandeur et rehaussant l’éclat du bijou.

Le serti rail

Dans le même esprit, le serti rail est un procédé réservé à plusieurs pierres, par exemple sur les alliances en or blanc agrémentées de diamants blancs. Ceux-ci se glissent dans deux fines bandes de métal sans aucune séparation, ce qui accentue la brillance de l’ensemble, surtout si la taille du pavillon de chaque pierre est très précise.

Le serti barrettes

Enfin, variation du serti rail, le serti barrettes consiste à aligner les pierres entre deux bords métalliques. Sur les bagues en taille baguette, émeraude, ovale, princesse, ronde et carrée, l’association des styles classiques et modernes offre un rendu somptueux !

Pour en savoir plus sur le sertissage, vous pouvez regarder cette vidéo : http://www.vogue.fr/vogue-tv/bijoux/videos/lecon-de-sertissage-par-piaget/2748

Mariée : comment bien choisir son voile ?

©www.instantprecieux.fr

Le choix du voile, un des accessoires phares de votre tenue de mariée, ne se fait pas à la légère. Il doit en effet être en accord avec le reste de votre look, notamment votre robe de mariée. Conseils.

Quel voile pour ma robe de mariée ?

Il est de bon goût d’accorder son voile au style de sa robe de mariée. Alors, si votre robe est à la coupe épurée, vous pouvez quasiment tout vous permettre : voile entièrement en dentelle, en plumetis, ornements, etc. Si la robe est plutôt sophistiquée, le mieux est d’opter pour un voile nu ou bordée de satin. Si la découpe de votre robe se trouve au niveau de la taille ou juste en dessous de la poitrine, évitez de porter un voile qui arrive à cet endroit sous peine de casser votre silhouette.

Quelle longueur choisir ?

Comme beaucoup de mariées, vous pourriez être tentée de porter un voile de quelques mètres de longueur. Sachez toutefois que même si c’est joli pour les photos, c’est terriblement lourd à porter sur le sommet de la tête. Un voile long doit dépasser de 30 cm la robe de mariée. C’est plus raisonnable, d’autant plus qu’il est tout à fait possible de donner l’effet majestueux souhaité avec cette longueur. C’est particulièrement réussi avec une robe bustier ou décolleté. Si vous êtes de petite taille, préférez toutefois le voile court.

Les alternatives au voile

Une autre manière de porter le voile, c’est de le nouer sur le côté. Cela donne un look des Années folles. Inspirés de la mode des années 50, les voiles bonnets présentent l’avantage de mettre en valeur le visage de la mariée. De plus, ils sont faciles à poser. Le mini-vole ou le voile cage à oiseaux qui recouvre la partie supérieure du visage est une autre alternative au voile classique. Porter une voile fixé par une couronne de fleurs donne une allure de mariée bohème. Dernier conseil : au moment de l’essayer, prenez en compte le poids de l’accessoire, car vous le porterez plusieurs d’affilée.

D’autres conseils ici

Les accessoires indispensables de la mariée

© instantprecieux.fr

La tenue de la mariée est toujours complétée par des accessoires. Diadème, voile, chapeau, chaussures, étole, zoom sur les indispensables de la mariée.

Le voile, l’accessoire traditionnel par excellence

S’il y a un accessoire qui symbolise le mariage, c’est sans doute le voile. Selon la forme de la robe de mariée, il peut être long ou court. Généralement fabriqué en tulle, il sert à couvrir le visage de la mariée jusqu’à l’échange des consentements. C’est en ce moment-là que le nouveau marié le soulèvera pour embrasser la mariée.

Il faut savoir que le voile peut être remplacé par un chapeau, une simple couronne en fleurs, un diadème ou encore un bandeau.

Les chaussures : pour le confort avant tout

Il s’agit en premier lieu de se sentir confortable tout au long de la cérémonie et la réception. Donc, la hauteur du talon est le premier détail qui doit intéresser la future mariée. Comme peu de personnes peuvent tenir toute la journée sur une paire de stilettos de 12 cm, mieux vaut privilégier sa hauteur habituelle sous peine de souffrir le martyre le jour de son mariage. Les chaussures à talon plat ou à 4 ou 5 cm de hauteur sont plus raisonnables. D’ailleurs, les chaussures plates sont indémodables. Il est également conseillé de faire ses chaussures quelques semaines avant le grand jour.

Les gants : au choix

Dans les mariages traditionnels, la mariée a toujours les mains gantées. Ces derniers temps, ces accessoires phares d’autrefois sont devenus optionnels. Il faut cependant reconnaître que les gants apportent une touche chic et glamour à la tenue de la mariée. Ici, encore, le choix de la longueur se fait en fonction du style de la robe. Les gants courts iront bien avec une robe courte ou de style des années 50-60. Attention, ils ne sont pas très recommandés aux mains potelées. Ultra glamour, les gants longs seront parfaits avec une robe longue de style année 20-30, une robe princesse ou fourreau. Autre alternative intéressante, les mitaines sont de plus en plus tendance.

Le bouquet : l’indispensable

Il est quasiment impossible d’imaginer une mariée sans son bouquet. Les formes, les couleurs et la composition des bouquets se déclinent à l’infini. Le mieux est de l’assortir à sa robe.

Les bijoux, pour une touche élégante, mais discrète

Traditionnellement, la mariée ne porte pas beaucoup de bijoux, à part sa bague de fiançailles, un collier et des boucles d’oreilles.

 

Assortir ses bijoux à sa robe

© bijouxcherie.com

Lorsqu’il s’agit de choisir les bijoux à porter sur sa robe de mariée, le mieux est de miser sur la discrétion et l’élégance. Le guide pour une tenue parfaite, sans faux pas.

Quels bijoux pour ma robe ?

Bijoux en argent ou en or, votre choix doit en premier lieu se faire en fonction de la coupe de la robe que vous allez porter. Pour une robe à encolure américaine par exemple, vous pouvez opter pour un sautoir si l’encolure est montante. Complétez ensuite par des boucles d’oreilles et un bijou de chignon ou une tiare assortie. Si vous allez porter une robe avec un décolleté droit, vous avez le choix entre un collier asymétrique, un collier rond ou ras du cou avec un pendentif. Si le décolleté de votre robe est en forme de cœur, le choix est alors immense puisque c’est un modèle de robe de mariée largement répandu. Pour une robe à décolleté cache-cœur, portez un collier avec un pendentif, un collier asymétrique ou même un collier ras du cou. Ici encore, toutes les fantaisies sont permises. En revanche, vi vous allez porter une robe avec un bustier déjà chargé, le mieux est d’éviter le collier et compléter votre tenue par une tiare et une paire de boucles d’oreilles assorties.

Miser sur la cohérence

Lorsqu’on se pare pour son mariage, mieux vaut éviter l’extravagance et le too much. Avec des bijoux en harmonie avec votre robe, vous pouvez être sûre d’être la plus belle. Il est donc important de toujours garder la notion d’équilibre au moment de choisir ses bijoux. Concrètement, cela veut dire qu’une robe de mariée dotée de broderies, dorures, dentelles et motifs sera beaucoup plus mise en valeur par des bijoux sobres. Inversement, une robe épurée se prête très bien au port des bijoux plus éblouissants.

L’idéal est de porter des bijoux intemporels comme les boucles d’oreilles ou les colliers en perle, en or ou en argent. Coordonnez l’ensemble avec votre robe et votre coiffure aussi. Ainsi, avec les cheveux relevés par exemple, optez pour de grandes boucles d’oreilles. Avec une robe bustier, optez pour un collier ras du cou pour mettre en valeur votre poitrine. Pour une coiffure tombante ou qui couvre une partie du visage, optez pour les petites boucles d’oreilles comme les puces en diamants.

Si vous avez choisi de porter un chignon sophistiqué, sachez que les bijoux de cheveux sont une nouvelle tendance qui séduit de plus en plus aujourd’hui. Pensez donc à sublimer votre chignon avec ces accessoires de coiffure. Vous pouvez aussi apporter une touche de brillance et de glamour à votre couronne en l’ornant de ces bijoux. Sinon, un diadème posé sur la tête ou une broche de cheveux sont des valeurs sûres.

Retour sur la tradition

La tradition veut que la mariée porte quelque chose de vieux, d’emprunté, de neuf ou de bleu le jour de son mariage. Cette tendance se reflète souvent dans le choix des bijoux où l’on porte le collier ou les boucles d’oreilles ayant appartenu à sa mère ou à sa belle-mère.

Les vieux bijoux symbolisent souvent le lien avec la famille et c’est toujours un honneur et un plaisir de perpétuer la tradition. À vous d’adapter votre choix de coiffure ou de robe de manière à ce que l’ensemble soit harmonieux.

Les bijoux neufs symbolisent une nouvelle vie de couple.

Lorsqu’on veut porter un bijou emprunté, on choisit soigneusement une personne heureuse en mariage. Cela peut être un bijou de cheveux, un collier de perles ou un bijou en argent ou en or.

Les bijoux bleus symbolisent fidélité et pureté.