Quelles sont les différents méthodes de sertissage ?

© : gemmyo.com

Pour créer votre bijou sur-mesure serti de pierres, connaître les différentes techniques de sertissage et leurs avantages respectifs peut vous être utile. Cet article offre une présentation succincte des procédés les plus courants.

Le serti griffes

Cette méthode est la plus fréquemment utilisée, en particulier sur les alliances et bagues de fiançailles. Le principe consiste à enserrer la pierre et lui assurer un maintien solide entre des griffes (trois, quatre ou six) aux extrémités rondes, ovales ou pointues, plates ou avec des coins. La pierre étant surélevée par rapport à l’anneau, elle capte parfaitement la lumière et brille de mille feux.

Le serti chaton

Avec ce système très ancien, c’est une bande de métal qui assure la fixation de la gemme, parfois en la recouvrant en partie, parfois complètement. Il convient notamment pour les pierres ovales ou rondes, et fait ressortir les contours du bijou. En outre, mettant les coins, le feuilletis et le pavillon de la pierre, à l’abri des chocs, il est idéal pour les personnes très actives.

Le serti clos

Inspiré du serti chaton, le serti clos consiste à loger la pierre dans un trou de forme conique creusé directement dans le bijou, lui offrant une protection optimale. Et bien qu’étant incrustée, la pierre n’est pas totalement recouverte ; aussi, la brillance apportée par la lumière par sa partie supérieure accentue l’élégance de l’aspect général uniforme et lisse.

Le serti pavé ou pavage

Cette technique concerne de nombreuses pierres destinées à former un « tapis » grâce à un positionnement en rangs serrés, les petites billes du métal de la monture étant les seules séparations, et à la fois le dispositif de maintien. Cet assemblage en pavé, renforçant l’impression de grandeur et rehaussant l’éclat du bijou.

Le serti rail

Dans le même esprit, le serti rail est un procédé réservé à plusieurs pierres, par exemple sur les alliances en or blanc agrémentées de diamants blancs. Ceux-ci se glissent dans deux fines bandes de métal sans aucune séparation, ce qui accentue la brillance de l’ensemble, surtout si la taille du pavillon de chaque pierre est très précise.

Le serti barrettes

Enfin, variation du serti rail, le serti barrettes consiste à aligner les pierres entre deux bords métalliques. Sur les bagues en taille baguette, émeraude, ovale, princesse, ronde et carrée, l’association des styles classiques et modernes offre un rendu somptueux !

Pour en savoir plus sur le sertissage, vous pouvez regarder cette vidéo : http://www.vogue.fr/vogue-tv/bijoux/videos/lecon-de-sertissage-par-piaget/2748

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s